Banniere

Sida, tuberculose, paludisme : le Canada augmente de 20% sa contribution au Fonds mondial

SIDA, TUBERCULOSE, PALUDISME :
LE CANADA AUGMENTE DE 20% SA CONTRIBUTION AU FONDS MONDIAL
Le 18 mai 2016

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a été créé en 2002 pour faire face aux trois pandémies les plus meurtrières au monde.

Son fonctionnement repose sur les contributions financières volontaires de partenaires de tous les secteurs : gouvernements, société civile et secteur privé. De 2002 à 2016, un total de 56 gouvernements donateurs ont promis 42 milliards de dollars US.

Le gouvernement canadien vient d’annoncer une hausse de 20% de sa contribution, avec 785 millions de dollars canadiens à verser entre 2017 et 2019. De plus, Montréal sera l’hôte de la cinquième conférence de reconstitution des ressources du Fonds, le 16 septembre prochain.

Le premier ministre, Justin Trudeau, déclarait à l’occasion de cette annonce : « Il faut aussi regarder à réduire les inégalités qui existent à l’intérieur des communautés et sociétés, et l’une de ces grandes inégalités est celle entre les sexes ».

Avec près de cinq cents subventions en cours dans plus de cent pays, le Fonds mondial joue un rôle crucial dans la lutte contre ces maladies mortelles. Selon son dernier rapport annuel, l’organisation évalue à 17 millions, à la fin de 2014, le nombre de vies sauvées grâce à ses interventions depuis sa création.

À l’occasion de la publication du rapport, en septembre dernier, Mark Dybul, directeur exécutif du Fonds mondial, déclarait : « Les progrès en matière de santé internationale transforment les communautés d’une manière qui va bien au-delà de ce que les chiffres donnent à voir. Davantage de personnes sous traitement, cela signifie des parents qui peuvent effectivement s’occuper de leurs enfants et assumer un rôle productif dans leur communauté. La baisse du nombre d’infections, de son côté, permet aux centres de soins de s’occuper des personnes souffrant d’autres pathologies. »

Coalition Plus avait alors salué ces progrès : « 8,1 millions de malades du sida sont désormais soignés à travers les programmes du Fonds mondial, soit 800 000 de plus qu’à la fin de 2014. C’est un succès de la solidarité internationale qui doit être consolidé et surtout poursuivi ».

L’objectif pour la fin de 2016 est de parvenir à un total cumulatif de 22 millions de vies sauvées.

Sources : lemonde.fr, 22 septembre 2015 et lactualite.com, 9 mai 2016

Share on FacebookEmail this to someoneTweet about this on Twitter