Banniere

Fonds mondial et Africagay, partenaires dans la défense des droits LGBT

LE FONDS MONDIAL ET AFRICAGAY CONTRE LE SIDA, PARTENAIRES DANS LA DÉFENSE DES DROITS LGBT*
Le 30 novembre 2016

Africagay2Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme fournit notamment un indispensable soutien aux associations de lutte contre le sida œuvrant à la défense des droits fondamentaux des personnes LGBT en Afrique. Parmi elles, les 19 organisations du réseau Africagay contre le sida. Membres de Coalition PLUS, les associations communautaires ANSS (Burundi), ARCAD-SIDA (Mali) et REVS+ (Burkina Faso) font partie de ce réseau unique en son genre, soutenu techniquement et financièrement par les associations françaises AIDES (membre-cofondateur de Coalition PLUS) et Sidaction.

La deuxième « Journée du réseau Africagay contre le sida » s’est tenue en octobre dernier à Abidjan (Côte d’Ivoire). Objectif : lutter pour un accès équitable aux soins en Afrique indépendamment de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre.

« Les homosexuels ont peur de sortir de chez eux parce qu’il y a de la discrimination dans les structures sanitaires. Des médecins disent : “Je ne touche pas à un homosexuel, ma religion me l’interdit!” Les homosexuels séropositifs préfèrent mourir chez eux que d’aller dans ces services-là! » Yves – Militant LGBT – Cameroun

Plus de 97 % des nouvelles infections par le VIH ont lieu dans des pays en voie de développement. Et seulement 18 % des États du monde mènent des programmes de prévention du VIH auprès des hommes homosexuels et bisexuels, alors que ces derniers sont 5 à 25 fois plus touchés par le virus que la population générale. Au total, 39 des 54 pays qui composent le continent africain pénalisent encore l’homosexualité, condamnant les homosexuels à rester cachés, éloignés des systèmes de soins et sans traitements ni outils de prévention.

* Lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres
Illustration : @ AIDES — Africagay contre le sida

Share on FacebookEmail this to someoneTweet about this on Twitter