Banniere

Sans votre soutien, les objectifs seraient inatteignables

SANS VOTRE SOUTIEN, LES OBJECTIFS SERAIENT INATTEIGNABLES !
Le 15 octobre 2012

Chère Madame, cher Monsieur,

Le 26 juillet dernier, le quotidien La Presse dévoilait que le ministère de la Santé et des Services sociaux avait décidé d’annuler sa campagne pour la Journée mondiale de lutte contre le sida, pour des «raisons financières».

Cette nouvelle est apparue au milieu communautaire VIH/sida d’autant plus incongrue qu’elle est arrivée précisément au moment où les avancées scientifiques pourraient rendre possible l’éradication du VIH/sida. Mais sans volonté politique, l’objectif restera inatteignable !

Qui plus est, la Direction de la Santé publique se faisait très claire dans son rapport « L’épidémie silencieuse » (2010) concernant les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS): « Les ITSS ont pris de l’ampleur au cours des dix dernières années (…) Il faut en parler et agir, d’autant plus que ces infections sont transmissibles et évitables. » Aux vues de ces indicateurs statistiques et sociaux, il apparait à la fois illogique et dangereux de ne pas investir de manière conséquente dans la lutte contre les ITSS.

Et ce n’est pas la première fois que la campagne annuelle du Ministère est mise en péril : à chaque fois, c’est la mobilisation du mouvement communautaire qui a permis d’empêcher sa suppression, exigeant de la part du gouvernement québécois qu’il assure son rôle dans la sensibilisation de la population.

Ces diminutions de budget pour « raisons financières » ont bel et bien de multiples répercussions sur l’ensemble de la communauté. Ainsi qu’un coût ! Celui des nouvelles infections au VIH et ITSS, ou encore celui de toute la potentielle contribution des personnes séropositives dont se prive la société, en raison des préjugés qui persisteront en l’absence de sensibilisation.

Pour les organismes, la conséquence de telles décisions est invariablement la même : répondre du mieux possible aux besoins de la communauté pour lesquels l’État faillit. Et sans votre soutien, là aussi l’objectif resterait inatteignable !

Ainsi, le mouvement communautaire réclame, pour la quatrième année consécutive, que le budget de cette campagne soit non seulement rétabli, mais aussi pérennisé, et attend du nouveau gouvernement qu’il affirme par là sa volonté d’agir dans la lutte contre le VIH/sida et les ITSS !

Merci de tout votre soutien à la lutte contre le VIH/sida !

Lise Pineault,
Directrice générale

Share on FacebookEmail this to someoneTweet about this on Twitter