Catégories
Informations

L’International AIDS Society tiendra sa 24e conférence à Montréal

L’International AIDS Society (IAS) est la plus grande organisation de professionnels du VIH/Sida au monde.  Avec plus de 13 000 membres, situés dans 170 pays, l’IAS est l’hôte des Conférences Internationales sur le Sida, des Conférences sur la Science du VIH et des Conférences sur la Recherche et la Prévention du VIH.

Un peu d’histoire

L’IAS fut fondée en 1988 dans le but de produire des conférences sur le VIH.  La naissance de l’IAS (la Société Internationale du Sida) annonçait un nouveau style de collaboration multidisciplinaire réunissant des experts du monde entier pour accélérer les progrès scientifiques contre le VIH.   Ce premier rassemblement d’experts au milieu de la stigmatisation et de la désinformation qui ont entouré le début de l’épidémie de VIH est devenu au fil du temps la plus grande association de professionnels du VIH au monde. 

La convention réunit des experts du monde entier pour examiner les avancées scientifiques les plus récentes en matière de recherche, de prévention et de traitement du VIH, en mettant l’accent sur le transfert de la science vers l’exercice et la politique. Elle s’est tenue à Buenos Aires en 2001, à Paris en 2003, à Rio de Janeiro en 2005, à Sydney en 2007, au Cap en 2009, à Rome en 2011, à Kuala Lumpur en 2013, à Vancouver en 2015, à Paris en 2017 et à Mexico en 2019.

La convention était connue sous le nom de Conférence de l’IAS sur la pathogenèse, le traitement et la prévention du VIH jusqu’à ce qu’elle change de titre après 2015 pour Conférences Internationales sur le Sida [1].

La cinquième conférence eût lieu à Montréal.  Les militants ont alors occupé le devant de la scène pendant la conférence : des protestations eurent lieu contre l’absence d’une stratégie de lutte contre le Sida financée par le gouvernement fédéral canadien et des militants américains ont dénoncé l’interdiction de voyager imposée par les États-Unis aux personnes vivant avec le VIH.[2]

Le but était de vaincre les préjugés liés au VIH/Sida.  De nos jours, l’IAS continue sa mission en pavant la route vers la réponse à la pandémie, en vue d’y mettre un terme définitif.

Montréal, hôte de la 24e Conférence Internationale sur le VIH/Sida

Du 29 juillet au 2 août se tiendra, à Montréal, la 24e conférence sur le VIH.  Montréal est un pôle de recherche important au niveau mondial et est très fière de recevoir cette conférence pour la seconde fois.

Il s’agit d’une chance unique pour relancer le débat sur le VIH/Sida qui, suivant la pandémie de la COVID-19, a relégué le sujet au second plan de l’actualité.

La 24e Conférence Internationale sur le Sida de Montréal introduit un nouveau modèle hybride associant une conférence en personne à Montréal à une toute nouvelle plateforme virtuelle. 

La Fondation Québécoise du Sida tiendra des événements à l’occasion de cette conférence, en collaboration avec la Maison d’Hérelle et Le Dispensaire.  Nous avons formé un comité pour développer le Projet Visibilité communautaire VIH (PVCVIH) afin de créer un impact aux messages qui seront lancés dans les médias à l’occasion de la conférence de l’IAS.

La firme de communication Voyou a été choisie pour assurer les relations avec les médias dans le cadre du Projet Visibilité communautaire VIH de la Fondation Québécoise du Sida.  Cette même firme a aussi été sollicitée pour organiser l’événement de visibilité.  De son côté, la Fondation Québécoise du Sida et Le Dispensaire sollicitent aussi des partenaires privées afin de bonifier le fonds recueillis en vue de produire l’événement.

S’il n’est pas complètement utilisé, le solde servira pour une autre sortie médiatique comme la journée mondiale du sida, le 1er décembre de chaque année.  Une telle démarche vise la collaboration et la mobilisation des organismes pour relancer notre cause durement négligée au plus fort de la pandémie de COVID-19. 

Pour certains organismes, l’année 2022 présente un surplus budgétaire substantiel liés à la COVID-19; mais pour d’autres groupes, la situation inverse les incite à la fermeture.  Une fenêtre d’opportunités unique (postpandémie, élection, conférence IAS) s’ouvre présentement et nous prenons déjà les moyens pour faire passer notre message.  Il en va de la continuité du mouvement, et surtout de la santé de nos organismes membres. 

Toutes les sommes recueillies pour le PVCVIH serviront à des actions collectives et médiatiques; la Fondation Québécoise du Sida en est le gestionnaire financier, le Dispensaire, le gestionnaire d’activités et la COCQ-SIDA, le maître-d ’œuvre par sa présence au comité où siège également la Maison d’Hérelle. 

Ensemble, nous remettrons le VIH/Sia dans le discours médiatique, politique et populaire. 


[1] Source : Wikipedia  International AIDS Society – Wikipedia

[2] Source : IAS Our history | International AIDS Society (IAS) (iasociety.org)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.