Catégories
Informations

Prévention en période de pandémie à l’Arche de l’Estrie

Depuis 2020, il a été observé à l’Arche de l’Estrie une plus grande détresse psychologique chez leurs membres clairement liée aux deux dernières années de pandémie. Les gens se sont en effet retrouvés plus isolés qu’à l’habitude. Ne sachant pas si les ressources étaient demeurées ouvertes, plusieurs ont hésité à demander de l’aide.

Alors que la pandémie actuelle frappe toujours, la population touchée par le VIH/SIDA se rappelle les conséquences dévastatrices causées par la pandémie du SIDA, ce qui les replonge dans des souvenirs traumatisants.

Les effets négatifs, dont l’isolement, se sont fait davantage ressentir

La santé psychologique des membres demande plus de vigilance et de prévention. Malheureusement, dû aux mesures sanitaires en place, l’Arche n’a pas pu offrir en 2021 les activités à la même échelle que par les années passées. Durant la période plus critique de la crise, les membres pouvaient se présenter à leurs locaux sous rendez-vous seulement.

Dès que la situation épidémiologique le permettait, l’Arche s’est réinventée et a su adapter les lieux pour reprendre la majorité des activités en réduisant le nombre de participants. Plusieurs d’entre elles ont pu être réalisées grâce à la participation des membres, participants et de l’équipe de travail.

Des besoins alimentaires plus fréquents chez la clientèle

L’inflation due à la pandémie s’est grandement fait ressentir, avec la hausse des prix des aliments et des loyers. L’Arche a alors effectué plus de transports et d’accompagnements vers les diverses banques alimentaires de la région. Un atelier d’éducation populaire a été offert aux membres et participants afin de mieux comprendre le marketing alimentaire et bénéficier de rabais tout en développant des stratégies d’achat à moindre coûts.

Services en milieu carcéral à l’arrêt

Pour l’année 2021-2022, malheureusement, aucune animation n’a pu être réalisée en milieu carcéral et ce, en raison des mesures mises en place. L’Arche de l’Estrie est en contact avec les personnes ressources d’établissements carcéraux, et ceux-ci évalueront les possibilités pour l’année à venir.

Distribution de matériel de prévention

Il a été observé une augmentation de la consommation avec l’arrivée de la pandémie, en plus de constater que la qualité des substances s’est également détériorée. Afin de mettre en pratique la réduction des méfaits, plusieurs outils ont été rendus disponibles en intervention, dans le milieu de vie ou auprès de la communauté. Que ce soit par la distribution des trousses d’injection, de préservatifs, de pipes à crack ou de trousses de naloxone, ces outils ont eu pour but de réduire les conséquences négatives liées aux comportements à risque et ont été rendus accessibles via l’organisme et ce, en toute confidentialité.

La pandémie a eue un effet marqué sur les services offerts à l’Arche de l’Estrie. Toutefois, l’organisme a su se réinventer tout au long de cette période, en espérant que les jours à venir seront meilleurs.

En apprendre davantage à propos de nos organismes membres.

Site Internet de l’Arche de l’Estrie

Rejoignez-nous sur notre page Facebook pour plus de nouvelles à propos de nos organismes membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *