Catégories
Informations

Mettre fin à l’épidémie de VIH : objectif 95-95-95

En décembre 2020, les nations unies se sont réunies pour un but audacieux: mettre fin à l’épidémie de VIH d’ici 2030.

Comment y parvenir?

En atteignant la cible suivante : que 95% des personnes atteintes de VIH connaissent leur statut, que 95% des personnes connaissant leur statut soient traitées et que 95% des personnes traitées avec des antiviraux aient une charge virale supprimée. Nous nommons communément cette cible 95-95-95. Plusieurs modèles estiment que ce but ambitieux parviendra à briser la chaine de transmission et ainsi réduire dramatiquement le nombre de nouveaux cas de VIH dans le monde.

Ce but est rendu possible grâce aux grandes avancées médicales dans le domaine du VIH. Les nouvelles thérapies antivirales sont plus efficaces, plus faciles à administrer et ont moins d’effets secondaires. Il existe d’autant plus de nouvelles formulations injectables pour faciliter la prise du traitement. Prises adéquatement, les thérapies rendent le virus indétectable dans le sang. Cela réduit le risque de transmission à zéro. Autrement dit, indétectable = intransmissible.

Des avancées majeures ont aussi été effectués au niveau de la prévention du VIH. L’utilisation de la PREP en prophylaxie chez les individus à haut risque devient de plus répandu, avec 800,000 doses distribuées en 2021 au Québec.

Alors que le domaine médical a progressé à pas de géants, l’accessibilité aux ressources demeure inégale à travers le monde. Le prix des antirétroviraux, par exemple, est une barrière importante. Le coût des médicaments demeure élevé dans les régions du monde où des brevets sur les antiviraux sont imposés. Il est estimé qu’une disponibilité plus grande des médicaments génériques pourrait sauver des centaines de milliers de vies.

Où en sommes-nous dans la lutte contre l’épidémie de VIH?

En 2021, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut (UNAIDs). De ces personnes, 85% ont accès à des traitements et 96% d’individus traités ont une charge virale supprimée. Au Canada en 2020, ces chiffres sont 90 % – 87 % – 95 %.

La lutte contre l’épidémie de VIH a fait de grands progrès au fil des décennies, mais il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre l’objectif du 95-95-95. En aout 2022, le Botswana est devenu le 3ième pays au monde à atteindre l’objectif 95-95-95. Elle rejoint la Suisse et l’Eswatini, les deux seuls autres pays ayant atteint cet objectif. Cela démontre clairement qu’il est à portée de main de mettre un terme au VIH.

Au Québec, plusieurs organismes communautaires sont au premier plan des efforts pour atteindre l’objectif 95-95-95. Durant l’année 2021, la COCQ-Sida a réuni le milieu communautaires VIH du Québec pour élaborer le plan RIPOSTE communautaire Québécoise au VIH/sida 2021-2025. Ce travail fut réalisé grâce à une consultation auprès des populations clés et à des entretiens avec des acteurs dans le domaine.

Ces discussions ont fait ressortir 5 grands objectifs prioritaires :

  1. Améliorer l’accès au dépistage du VIH et de toutes les ITSS
  2. Soutenir l’adhésion au traitement du VIH et de toutes les ITSS
  3. Poursuivre les efforts en réduction des risques et des méfaits en déployant des services adaptés aux besoins des personnes et des populations clés
  4. Agir sur les déterminants sociaux de la santé en créant des environnements favorables
  5. Développer les partenariats intersectoriels

Ces objectifs aideront concrètement à guider les efforts des organisations qui luttent contre le VIH dans nos communautés. Guidés par ceux-ci, la cible du 95-95-95 est à portée de main au Québec pour 2025.

Journaliste : Sophie Boeckh

Soutenez nos efforts en vue d’éradiquer le Sida au Québec, d’ici 2030

Inscrivez-vous à titre de donateur.trice mensuel auprès de la Fondation. Vous soutiendrez ainsi nos 19 organismes membres, qui travaillent tous de concert avec nous et la COCQ-Sida, en vue de mettre un terme au VIH, en appliquant le plan RIPOSTE, basé sur les recommandations de l’ONUSIDA.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *